www.athle.fr
Accueil
bienvenue sur le SITE OFFICIEL
d'asnières athlétisme
Actualités
Marathon de paris ... le dernier ... avec Sophie, Cha, Didier, Seb, Pierre, Romain le touriste, Cathy
Commentez cette actualité
12 Mai 2017 - Manue
Marathon de paris ... le dernier ...  avec Sophie, Cha, Didier, Seb, Pierre, Romain le touriste, CathyDimanche 9 avril avait lieu également le marathon de Paris qui chaque année a la chance d'avoir dans ses rangs de nombreux Asniérois... Voici un petit patchwork des impressions de quelques- uns et un brodage savant par moi-même à partir de ce que les CAP42 m'ont dit ... remarque : interdit de râler de l'interprétation ...

Version Cha Tagada
Le but était de le finir donc je suis partie doucement et j'ai bien fait ! J'étais survoltée jusqu'au 36 km environ mais vraiment trop bien!!! les km défilaient, discussions, rencontres, soleil, musiques, il se dégage une énergie folle et on est porté par le flux...je me suis arrêtée à chaque ravitaillement le temps de boire TOUTE la bouteille et de grignoter qql raisins (merci Madeleine😉) j'ai également pris 2 gels au 25 et 30km qui m'ont certainement boostée car jusqu'au bout pas de coup de fatigue, rien! C'est seulement au 36km que j'ai eu des douleurs dans les jambes...genoux et molet près à claquer du coup j'ai marché un peu puis repartie et j'ai finalement fini en 4h47...
Mais vraiment une merveilleuse expérience ! Bien loin de la souffrance à laquelle je m'étais préparée ! Je vous le conseille ! C'est magique !!!
Je regarde deja pour faire celui de Rome en 2018!
Finisher Forever
!
😘

Pierre Version tweet

Manue me demande de faire court, donc après avoir fait 2 pages pour un 10 km, je ferais volontiers 20 lignes pour un 42 !

1er Marathon démarré avec les miquettes, seule façon de respecter le Dieu Marathon (suivant l’expression de Marc coach qui m’a marqué pendant toute ma préparation, autant vous dire que j’ai respecté à la lettre tout mon programme !).

Ca commence mal avec l’apparition trop tôt de l’astre soleil qui promet une journée chaude et je déteste la chaleur, ça continue mal avec l’ouverture de toute la partie gauche de notre sas et j’ai choisi la droite, soit donc des millions de coureurs qui s’élancent, avant que ne s’ébranle enfin la masse devant moi.

La scoumoune se poursuit avec la dispersion sur la chaussée au bout de quelques hectomètres de toutes les fioles et onguents, vendues à prix d’or sous la marque « Punch power ». La ceinture laisse tout tomber à chaque foulée, sauf à glisser sur le pavé façon patinage sur parquet, très adapté pour un marathon.

La traversée de Paris me fait vite oublier ces péripéties. C’est beau la rue de Rivoli à contresens ! Je respecte à la lettre mon plan de marche avec l’illusion croissante que cette journée sera mienne… Au 19ème kilomètre, je retrouve Alex qui s’est proposé de m’accompagner comme lièvre de luxe à compter de ce point. Je vous le recommande le petit Alex, pas cher, des attentions à chaque ravitaillement, vous passez commande à l’approche et il vous livre dans les 100 mètres qui suivent, mieux que Colissimo. Et puis des conseils et encouragements délivrés à propos (allez on lâche rien !, jusqu’au bout ! tu vas un peu te faire mal crevure ! euh non ça c’était ma propre voix in petto dans les derniers kilomètres…  ), donc très bien le petit Alex je recommande.

28ème kilomètre, distance la plus longue abordée pendant ma prépa, ensuite c’est terra incognita. La tour Eiffel effacée sur la gauche, je guette le « mur » the one, celui des légendes… La remontée du XVI se fait dans cette crainte mais non. Il fait juste chaud, si chaud. Premier coup au moral avec la montée de la porte d’Auteuil. Mais ça tient. Normalement ensuite, avec le bois de Boulogne, poumon vert de la capitale, ça devrait aller. Tu parles ! La chaleur me tombe dessus m’enveloppe. J’ai beau tremper ma casquette dans toutes les bassines croisées en chemin, aller à la rencontre des lances à incendie des pompiers, je suis en surchauffe, j’ai les plombs qui fondent peu à peu. A partir du 35ème, mon allure se fait, comment dire, plus lourde. Je vois mon plan de marche s’éloigner avec le joli drapeau mauve suivi jusqu’alors. It’s damned hot ! Le parcours sadique tracé dans le bois de Boulogne fait qu’on voit souvent le point d’arrivée pour chaque fois s’en éloigner à angle droit. J’suis pas venu là pour caler à deux pas de la sangria, tu vas un peu te faire mal crevure ! (ça y est ça me revient, c’est là que j’ai eu cette parole ). Montée enfin de la ligne d’arrivée, j’y vais pas tout à fait en ligne droite… Je pose le pied sur le tapis bipeur sous l’arche d’arrivée. I am finisher ! Pouf, interruption immédiate du courant à tous les étages, rébellion générale en dessous, grêve instantanée de tous les muscles propulseurs ! Alex avise avec justesse un infirmier qui me conduit sous la tente, encore bien déserte, pour inspection générale. Verdict : hyperthermie (38°4 quand même). ¼ d’heure plus tard, la fièvre est tombée à coup de poches de glace. Je cours… euh non, je marche récupérer mon beau maillot. 3h49 et pas mal de secondes, c’était, presque, l’objectif initial. Voilà, le marathon c’est fait, qu’on ne me bassine plus avec ce truc de ouf!  

 

Photo de mezigue avec ma petite sœur et son mari qui ont trouvé, soit dit en passant, les gens du club très sympa et très accueillant !
















Version Catherine : contente de sa course réalisée avec une copine mais un peu déçue par son temps ... prête à repartir pour un autre marathon mais on ne sait pas encore quand ... hophophop

Version Marc Président : Un grand bravo pour ces premiers marathons réussis : Pierre, Sabine, Amaury, Catherine et Charlotte! 

Un grand bravo pour ce retour à la compétition en pleine lumière et en pleine chaleur : Romain! ( ouais mon oeil, il était en mode touriste ..)

J'ai moi-même fait honneur à ma réputation! Pour mon 15 ème marathon bouclé, j'ai réussit l'exploit d'être le vainqueur et l'unique participant du marathon-relais de Paris 2017 ! Ce qui donne au bilan : un premier semi-marathon tout en courant bouclé en 2h10 et un deuxième semi-marathon tout en marchant bouclé en 2h53 pour un total hallucinant de 5h03!

Les organisateurs n'en sont pas revenus...surtout que le passage de témoin s'est justement fait...sans!

 On en redemande en 2018 pour les 20 ans du club!


Version les champions : Partis Sous un soleil matinal, Didier, Seb, Sophie collent aux baskets du meneur d'allure des 3h15. Ils maintiennent  le tempo jusqu'au 30ème kilomètre. Puis les jambes se font un peu lourdes, Seb lâche progressivement. Didier et Sophie s'accrochent. Ils se motivent mutuellement tout en gardant à l'oeil le meneur d'allure. Didier accélère sur le dernier km et termine en 3h14'43, Sophie le suit de près en 3h14'56 et Seb termine au mental en 3h23'15. Ils sont tous satisfaits de leur course et de ce plaisir ressenti à chaque fois qu'on franchit la ligne d'arrivée. Sophie termine 89e femme au scratch et 18e Master 1. Voilà 😉 !


 








Pour le prochain, je crois qu'il y a déjà des candidats ...

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
25/11 >
05/11 >
04/11 >
19/10 >
16/08 >
17/06 >
02/06 >
24/04 >
21/03 >
31/01 >
31/01 >
06/12 >
29/09 >
17/07 >
05/07 >
25/06 >
05/06 >
05/06 >
23/05 >
12/04 >
Nos lecteurs
ICI !
Les Espaces



  

Retrouvez les infos
pour la saison 2018/19
dans la rubrique Informations Club













INSCRIPTIONS
Permanences au stade pour réceptionner les inscriptions les :
mercredi 12 & 19/09 du 15h à 19h

vendredi 14 & 21/09 à 18h30