www.athle.fr
Accueil
bienvenue sur le SITE OFFICIEL
d'asnières athlétisme
Actualités
Trail l'Hivernale de Ram-boue-yééé !.4ème édition - 28/01/2018
Commentez cette actualité
31 Janvier 2018 - Amani

Trail l'Hivernale de Ram-boue-yééé !.4ème édition​ - 28/01/2018

 

​Le premier trail de l'année 2018 organisé  par le club s'est couru dans les Yvelines (78) à l'occasion du Trail l'Hivernale de Ram-boue-yééé !.

 

Les athlètes du club ont pris le départ des deux courses : le 12 km avec 160 m  de D+ et le 24 km et ses 480 m de D+. Les parcours empruntent chemins et sentiers sur la forêt de Rambouillet.

 

Le départ et l'arrivée se font sur la plage de sable fin, sur l'étang de Hollande. La bruine s'invite à la fête, au niveau du terrain, il sera 100% boueux.

 

 

Course du 24Km - 493 coureurs

 

Sébastien 2:21:17 (39ème Sénior)

En préparation de la Maxirace, la course est une sortie longue plutôt tranquille qu’il court tout de même en 2h21 et …bam ! une gamelle J


Heureusement pour lui, rien de cassé, la prépa peut continuer.

Avec quelques trails à son actif, il n'avait jamais couru sur un terrain avec autant de boueux !

 

 Didier F - 2:39:19 (12ème V3)

Toujours aussi incroyable ce Didier !

 

Saad - 02:42:40 (62ème M2)

Avant de commencer. On aurait bien aimé avoir une fille dans le groupe des coureurs du 24km. Ce n’est pas grave, ça sera pour la prochaine fois.
Concernant la course, on peut dire, moi , Pierre et Arnaud , c’était plus une vitesse de croisière , non parlant pas de Seb et Didier, eux , des les Premiers 50 mètres , après, on les a jamais revus
Au début , il me suivait, je ne savais pas comment me débarrasser de lui, après le premiers ravitaillements, je me suis dit, il faut vraiment que je trouves un moyen,  malheureusement , c’est la nature qui s’en est chargé,  j’ai su qu’il est tombé 2 fois le pauvre Pierre, (je pense, c’est la seule occasion de l’année où je peux être devant Pierre).
Sinon, belle expérience, on peut dire, qu’on a été un petit peu mazo de courir dans ses conditions.
Place, maintenant pour moi, à la préparation de l’Eco Trail de Paris le 17/03/1918,
Sportivement

 

Pierre N - 2:46:16 (M2)

J’ai totalement respecté les consignes de Marccoach me concernant : Pierre, tu te mets à l’arrière sur la ligne de départ et tu la joues sortie longue du dimanche ! Total respect, accompagné d’Arnaud et Saad. L’entonnoir à la sortie de la base de loisirs où ça marche de longues minutes ? M’en fous, total respect ! Les premières fondrières boueuses où mes belles Trabuco toutes neuves recueillent quelques tâches ? M’en fous total respect ! La zen attitude ! Bon, après le ravitaillement, Saad (qui ne devait pas avoir reçu de vive voix les mêmes consignes que moi) décide qu’il a des jambes de gazelle et s’éloigne petit à petit. M’en fous total respect ! Vers le 16ème kilo (oui entre runners on dit kilo et pas kilomètres, ça fait plus stylé) la silhouette de Saad se rapproche devant, un peu moins gazelle tout de même. Je pousse les feux pour revenir lui causer du pays. Mais l’organisateur a commencé à nous aligner des passages de boues à répétition, de plus en plus profondes et glissantes. Mes belles Trabuco neuves s’enfoncent de plus en plus et…zip, ploutch, une première chaussure est restée dans la glaise. Le coureur, surpris et déséquilibré, essaye de se rattraper, mais à quoi ? PLotch ! Etalement du coureur dans la boue de tout son long. Ma belle Trabuco neuve s’est remplie de bouillasse. Je ne vous dis pas la difficulté de desserrer les lacets, vider la chaussure de tout ce qu’elle contient. Le coureur, un brin  vénère, repart le rouge au front. Un kilomètre plus loin, rebelotte ! Zip, ploutch mais pas plotch, le coureur averti était sur ses gardes. Revidage de la chaussure. A partir de là, tout passage boueux, c’est-à-dire les ¾ de cette p…. d’épreuve, est traversé au ralenti. Ce qui n’empêche pas une troisième fois une désolidarisation totale du pied et de la Trabuco neuve. Je compte les kilomètres qui me rapprochent de l’arrivée, pensez à Guillaumet dans les Andes. Ma mission n’est pas de ramener le courrier, mais mes Trabuco neuves, j’en fais ici le serment ! Enfin la plage avec ses ombrelles. Je coupe la ligne, retrouve Saad au ravito (pense qu’à manger ce garçon !) et vais plonger mes Trabuco neuves dans le lac pour en retirer toute souillure. Mais, chef, j’ai suivi le plan de marche, total respect ! »

 

Arnaud - 2:52:30 (85 ème M2)

J avais regardé la vidéo de la course en 2017 qui montrait que le parcours était bien boueux: l’arrivée sur le site du départ confirme que la boue risque bien d'être au rdv! 

Objectif pour moi ce matin : travailler mon endurance car je suis vraiment loin du niveau nécessaire pour espérer couvrir le 42km d'Annecy en Mai 

Départ avec Pierre et Saad que je suis pendant les 1ers kms mais trop rapides pour moi d'autant plus que coach Marc m'a indiqué de partir tranquille dans les derniers...

Je m'arrête en haut d'une côte pour enlever ma veste car je commence à "chauffer" et aussi pour laisser partir Pierre et Saad (qui semblent confortables) et ne pas risquer de me mettre dans le rouge vif en étant dans leur rythme (ce qui risque d'arriver car je me sens bien en ce début de course)   

Un peu de boue jusqu'au ravito mais le pire est à venir comme je le découvrirais plus tard😨

Je me sens bien même s'il faut que je trouve une solution pour m'alimenter car cela ne va pas sur ce plan-là: encore une envie de tout renvoyer comme sur la dernière course 😡

Courir dans la boue n est pas vraiment agréable car soit je choisis l'option "je vais tout droit et je ne sais pas à quelle profondeur mon pied va s'enfoncer",  soit je "contourne" comme je peux et là je travaille sérieusement les changements d'appuis...

Je prends l'option, je ne veux pas trop salir mes chaussures quitte à me fatiguer un peu plus. 

Après 1h45 de course, je commence à serrer les dents ce qui confirme bien que je manque sérieusement de caisse... Je rumine en plus à l'idée de faire attendre Didier car j'ai les clés de sa voiture et cela me prend la tête.

La fin est vraiment difficile, d autant plus que la boue est passée au niveau +++ et que mon pied droit me fait souffrir au niveau du coup de pied. 

Je retrouve un semblant de rythme sur la fin du parcours où il n'y a plus de boue...

A l'arrivée, Madeleine qui m'encourage sur les 150 derniers m, limite me fustige de ne pas m'arracher plus que cela : elle a manifestement parfaitement récupéré de sa course 😁

Bilan : j'ai gagné  à peu près 1h40 par rapport à Roquefort sur la même distance (certes avec 1000 m de dénivelé en moins 😨 )

Sur la technique pour courir dans la boue, il faut que je demande à Sébastien comment il fait car il m'a mis plus de 30 mn dans la vue : il doit courir sur l'eau 😂

Je suis malade avec une toux continuelle depuis dimanche après-midi donc je devais déjà couver quelque chose: du coup, je suis plutôt satisfait même s'il faut que je bosse très sérieusement pour être prêt en Mai...

Bien cool en tout cas de retrouver l'ambiance course et la chaleur des coureurs du club merci à tous les présents 😉👍 

 

Course du 12KM - 392 coureurs

 

Samuel- 1:08:54 (17ème)

La boue c'est bon pour les joues pas pour les shoes. A quoi bon l'éviter, tout le parcours en est jonché. Alors, en avant on fonce dedans en priant pour garder ses deux pieds chaussés

 

Jean François - 1:09:43 (20ème M2)

Parcours difficile, en particulier sur la fin !

 

Antoine-  1:17:27 (50ème SE)

1er trail pour Antoine, il a trouvé sa dernière course de 10km plus facile, euh normal c’était sur route ! Il a cependant tenu bon jusqu'au bout, malgré quelques difficultés sur la fin du parcours.

Nous avons tenté de classer la course : « cross », « trail » ou « cross-trail », je dirais plutôt « trail-cross » ! … la discussion se poursuit, on a presque réussi à se mettre d'accord !

 

Amani - ​01: 18 :53 (​9ème M1)

Cette course était l’occasion de me jauger et l’objectif était de donner mon maximum ! (comme à chaque fois que je porte un dossard).

J’ai couru en donnant tout ce que j’avais sous mes chaussures de trail, je n’ai pas hésité à courir dans la boue, à sauter dans les flaques d’eau sans aucune retenue (j’ai même trouvé cela amusant !)

Le parcours étant très boueux et cela sur les 12km, on en avait jusqu’aux chevilles !

J’ai couru les premiers kilos en restant derrière Maydie. L’envie de pousser me démangeait. Voyant que je gérais bien les petites montées, les descentes et que je m’adaptais bien au terrain, je me suis rendue compte, assez rapidement que je gérais bien la course, j’ai alors accéléré. J’ai foncé malgré la crainte de me fatiguer trop vite car à chaque pas que je faisais je m’enfonçais dans cette boue profonde.

Antoine était devant moi, j’ai conservé la même distance entre nous jusqu’à l’arrivée, en finissant juste derrière lui.

Résultat : Mon chrono me convient et à mon grand étonnement, j’ai adoré ce terrain de jeu boueux.

J’étais à l’aise sur cette course, j’ai couru avec beaucoup de plaisir, il y a une vraie satisfaction personnelle.

Le mot de la fin : finir les pieds dans l’eau ça rafraîchit et ça nettoie les chaussures J

 

Maydie - ​01:23:04- (23ème SE)

​Pour ma part, ce trail a été une première expérience très enrichissante. Je n'avais jamais couru 12km avant, donc ça m'a paru un peu long. Mais le plus difficile a été la boue...

Je pense qu'on en a assez vu pour plusieurs semaines. 

Première course club et une super ambiance. Et un grand merci à Madeleine qui m'a tirée jusqu'à la ligne d'arrivée.

 

Madeleine -​ 01:23:04​(6ème M2)

Tout va bien ! C’était un trail de reprise après un mois de vacances au soleil. 

Michèle -​ 01:26:09 (2ème M3)

En pleine forme en ce moment, elle est arrivée deuxième de sa catégorie. Bravo Mimi  👏

 

​Avec Michèle, nous avons fini les pieds dans l'eau, histoire de laver nos chaussures et nos pieds​

 

Marc P​ - 01:34:39 (20ème M3)

Tout s’est bien passé mas il faudrait quand même qu’il court avec des chaussures de trail, non ?!

 

Djamila - ​01:54:55 (28ème M2)

Pour moi, premier trail dans la boue jusqu'aux chevilles. Pas simple mais bonne expérience. Parcours sympa même si j'ai fait une rallonge à vouloir regarder où je mettais mes pieds, je n'ai pas vu les indications.

Bref je suis contente surtout que j'ai rencontré un troupeau de biches. A refaire !

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
16/08 >
02/06 >
24/04 >
21/03 >
31/01 >
06/12 >
29/09 >
17/07 >
05/07 >
25/06 >
05/06 >
05/06 >
23/05 >
12/05 >
12/04 >
10/04 >
07/04 >
04/04 >
04/04 >
03/04 >
Gros Plans
Retenez les dates !
Retenez les dates !Retenez les dates !
Samedi 16 juin 2018 : fête du club

Dimanche 17 juin 2018 : trail du vieux lavoir suivi d'un pique-nique
Nos lecteurs
ICI !
Les Espaces



  

Retrouvez les infos
pour la saison 2017/18
dans la rubrique Informations Club














Equip'Athlé 92
tour automnal
  
EN IMAGE

CONVOCATIONS
  DEPARTEMENTAUX 
 - Convocation Antony
( Cadets à Séniors )
 - Convocation Boulogne Billancourt
(Benjamins -  Minimes)

INSCRIPTIONS
Permanences au stade pour réceptionner les inscriptions les :
mercredi 12 & 19/09 du 15h à 19h

vendredi 14 & 21/09 à 18h30

ATTENTION
FOULEES !

Nous sommes désolés de vous annoncer que les foulées Asnieroises sont annulées.